La série d’explosions survenue dimanche 21 avril pendant la messe de Pâques dans des églises et des hôtels au Sri Lanka a fait au moins 156 morts et des centaines de blessés, selon une source policière à l’AFP

Le premier ministre du pays Ranil Wickremesinghe a condamné des « attaques lâches ».

🗣 »Je condamne fortement les attaques lâches sur notre peuple aujourd’hui. J’appelle tous les Sri-Lankais à rester unis et fort en ces temps tragique », a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel, ajoutant que le gouvernement prenait des « mesures immédiates pour contenir la situation ».

On dénombre plus de 50 tués dans une seule église, celle de St. Sebastian à Katuwapitiya, au nord de Colombo, a déclaré un responsable de la police à Reuters. Vingt-cinq autres personnes ont été tuées dans un attentat contre une église de Batticaloa dans la province de l’Est.

En outre, au moins 35 étrangers figurent parmi les morts, selon des sources policières.

Le bilan de ces attentats ne cesse de s’alourdir au fil des heures. Aucune revendication n’est pour l’heure connue.

Le pays connaissait un calme relatif depuis la fin en 2009 du conflit civil avec les séparatistes tamouls.

Publicités