Selon le journal France Soir, les gendarmes qui contrôlent l’entrée de la commune de Grand Bourgtheroulde ce mardi, jour de visite d’Emmanuel Macron, ont ordre d’exiger de ceux qui portent un gilet jaune qu’ils le retirent. Les personnes refusant d’obtempérer sont passibles de 135 euros d’amende a confirmé la gendarmerie au journal France-Soir.

La visite du président de la République ce mardi 15 à Grand Bourgtheroulde était annoncée sous haute tension, avec des restrictions de circulation importantes pour cette petite commune de 3.700 habitants où Emmanuel Macron a choisi de lancer symboliquement le Grand débat. Mais le dispositif sur place est aussi restrictif avec une consigne clair: hors de question de voir un gilet jaune perturber la visite.

Sur son compte Twitter, une journaliste du Monde explique (photo à l’appui) que les gendarmes effectuant des contrôles d’identité aux abords de Grand Bourgtheroulde prennent en photo les pièces d’identité. Quant aux conducteurs qui portent un gilet jaune, ils reçoivent l’ordre de le retirer. Ceux qui refusent d’obtempérer risquent 135 euros d’amende.

Publicités