Initialement étiqueté « Attentat Terroriste » dans la nuit de mardi à mercredi, certains médias ont dors et déjà modifié l’intitulé de leur direct notamment sur BFMTV

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur semble confirmer l’hypothèse en appelant à la prudence concernant les motivations du tireur de Strasbourg.

L’homme qui a ouvert le feu mardi soir près du marché de Noël de Strasbourg est Fiché Sécurité D’Etat, il est toujours en fuite ce mercredi matin .

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez a néanmoins insisté ce mercredi matin sur France Inter pour faire preuve de prudence: « La motivation terroriste de l’acte, au moment où on se parle, n’est pas encore établie ».

Au micro de France inter, Laurent Nunez souligne que le suspect est surtout « connu en droit commun » ( Braquage ) en raison d’un casier judiciaire assez important, qui ne comporte aucune condamnation pour des faits de terrorisme.

🗣 »Cet individu évoluait dans un milieu de délinquance de droit commun », assure-t-il. Le matin de la fusillade, l’homme avait échappé à une interpellation à son domicile. Il était recherché pour des faits de braquage et de tentative d’homicides. Cinq individus ont été arrêtés dans le cadre de cette enquête.

Publicités