Mercredi, M6 diffusait une soirée spéciale sur les gilets jaunes. À cette occasion, Bernard de La Villardière présentait un numéro exceptionnel de Dossier Tabou qui plongeait les téléspectateurs dans des catégories de population qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois.

Au cours de l’émission, Yohan est interrogé sur les revendications des gilets jaunes et des réformes qui pousseraient la population à arrêter le mouvement populaire.

Malaise sur le plateau quand le citoyen a tenu à réagir en pointant du doigt la « loi Pompidou, Giscard, Rothschild » votée en 1973 qui empêcherait, selon lui, l’Etat de mettre fin à la dette .

La critique de la loi « Rothshild » notamment appelée « loi de 1973 » s’inscrit en fait dans un débat économique plus large, notamment sur la création monétaire.

La France a en 2014 une dette de plus 2 000 milliards d’euros. La France a déjà payé plus de 1 400 milliards d’euros d’intérêts à ses créanciers depuis quarante ans.

Jusqu’en 1972, la Banque de France pouvait prêter à l’État sans intérêt 10,5 milliards de francs (équivalant à 10 milliards d’euros de 2015) puis 10 autres milliards de francs (FRF) à taux très faible. Au-delà, l’État devait emprunter sur le marché privé. C’est ce qui s’est passé en 1973 alors que la baisse de la TVA introduite en janvier a supprimé d’un coup 7,5 milliards de francs de recettes.

Ce montant de 20,5 milliards de FRF de 1973 (17,8 milliards d’euros de 2015) défini dans la loi de 1973 était supérieur à ce que la Banque de France prêtait à l’État au cours des années précédentes .

Des essayistes, économistes, et personnalités politiques pensent que la loi de 1973 oblige l’État à emprunter aux marchés financiers privés par son article 25 .

Plusieurs partis politiques français de droite comme de gauche ( Dupond-Aignan, Melonchon, Asselinau) ont exprimé leur critique de cette loi dans leur programme pour l’élection présidentielle de 2012 et 2017 .

Un documentaire franco-allemand d’Arte,  » La dette, une spirale infernale », diffusé le 3 février 2015, s’attaque aussi à ce problème. La loi en question n’est pas proprement annoncée, mais y est critiqué le pouvoir des banques de créer de l’argent à partir de rien, contre une promesse de remboursement.

ℹVous pouvez aider votre média alternatif indépendant à partir d’1€ sur Leetchi ou PayPal

💻LEETCHI : https://www.leetchi.com/c/break-news

💻PAYPAL : https://paypal.me/pools/c/83v6sIpURI

💻Pour en savoir plus sur Break News

🔴▶▶Break News est aussi sur :

💻Facebook, cliquez ici 👇https://m.facebook.com/BreakNews.fr

💻YouTube, cliquez ici 👇https://www.youtube.com/channel/UCRQK1RZvLtvF5n53_yfEL7Q

💻Twitter, cliquez ici👇https://twitter.com/BreakNewsFrance?s=01

Publicités