Henda Ayari accuse Break News d’être a l’origine du faible montant de sa cagnotte et dément avoir utilisé l’argent de ses soutiens à des fins chirurgicales . La quadragénaire espérait récolter plusieurs milliers d’euros pour faire constater selon elle « les messages haineux » dont elle se dit victime .

Mais voila apres investigation, Break News avait découvert que de nombreux profils Twitter et Facebook appelants à ouvrir une cagnotte afin d’aider Henda Ayari à « poursuivre son combat » étaient en réalité de « Faux comptes » .

La quadragénaire partageait les profils et méssages appelants à l’aider financièrement sur ses réseaux sociaux, des profils créés en février 2018 pour les plus anciens et novembre 2018 pour les plus récents. Date de mise en examen et détention de l’intellectuel suisse Tariq Ramadan.

Autre fait troublant les comptes appelants à l’aide financière n’ont pour la plupart qu’un très faible nombre d’abonnés Twitter et Facebook (entre 0 et 10), certains ont pour seuls « amis » d’autres comptes à 0 ami appelant eux aussi à cotiser de l’argent pour la militante féministe.

En avril 2018, Henda Ayri avait déjà fait parler d’elle après son passage dans l’émission CaVous sur France 5.

En effet la militante féministe était accusée par ses propres soutiens de détourner les dons collectés destinés aux frais de justice pour effectuer des actes de chirurgie esthétique (Dents, acide hyaluronique, nez , lèvres)

La quadragénaire avait déjà tenu à réagir publiquement à ces révélations accusant Break News « d’utiliser PhotoShop » afin de la nuire . Ces clichés sont pourtant issus de deux interventions télévisées d’Henda Ayari sur France 5 disponibles ici (Henda Ayri avant 📺https://youtu.be/vTA5SMyQbhA📺Henda Ayari après 📺https://youtu.be/aDJ1_IIkZS0📺

Henda Ayri fait désormais l’objet d’une plainte pour dénonciation calomnieuse et dénonciation de crime imaginaire  » suite aux nouveaux éléments découvert par les enquêteurs.

En effet, Franceinfo avait dévoilé mardi 23 octobre des SMS envoyés par la militante féministe à Tariq Ramadan bien après le viol dont elle se dit aujourd’hui victime.

🗣« Viens chez moi je vais te faire oublier toutes les autres », « viens chez moi chéri, qu’on se fasse du bien, on en a besoin » ou encore « Je suis ta petite chienne rien qu’à toi », écrit Henda Ayari.

D’autres sms d’Henda Ayari ont été révélés par l’expertise et cités durant l’appel ce 15 novembre : 🗣« Viens me ba*ser Tariq, defonce moi par tout ls trous», envoyé en septembre 2012 soit 4 mois après le viol dont elle se dit victime. L’islamologue Suisse ne donnant pas suite, la millitante féministe aurait continué à envoyer ce type de message durant des mois.

ℹVous pouvez aider votre média alternatif indépendant à partir d’1€ sur Leetchi ou PayPal

💻LEETCHI : https://www.leetchi.com/c/break-news

💻PAYPAL : https://paypal.me/pools/c/83v6sIpURI

💻Pour en savoir plus sur Break News

🔴▶▶Break News est aussi sur :

💻Facebook, cliquez ici 👇https://m.facebook.com/BreakNews.fr

💻YouTube, cliquez ici 👇https://www.youtube.com/channel/UCRQK1RZvLtvF5n53_yfEL7Q

💻Twitter, cliquez ici👇https://twitter.com/BreakNewsFrance?s=01

Publicités