Affaire Ramadan : La version de « Christelle » s’écroule à son tour

Après Henda Ayari, c’est au tour de Paule Emma alias  » Chrystelle » de voir sa version s’écrouler.

Selon le comité de soutien « Free tariq ramadan campaign » un documentaire révèlerait « les mensonges de Paule-Emma « , seconde plaignante à avoir déposé plainte contre l’intellectuel pour viol .

Dans le cadre de la réalisation d’un documentaire sur l’affaire Tariq Ramadan, deux journalistes d’investigation auraient mené leurs enquêtes sur les différentes plaignantes et leurs versions.

Avant la diffusion prochaine de ce documentaire, les deux journalistes (belge et hollandais) auraient informé la défense de Tariq Ramadan qu’ils avaient obtenu  » de nombreuses informations inédites sur les plaignantes, leur collusion et leurs mensonges ».

L’équipe de journaliste aurait également établi des liens avec certains instigateurs de l’ombre impliqués dans cette affaire.

Les reporters d’investigation auraient notamment informé la famille de Tariq Ramadan obtenir six photos de Paule-Emma ; Selon eux deux compagnies spécialisées dans la reconnaissance faciale, l’une basée aux États-Unis et l’autre en Hollande, confirment que Paule-Emma était bien dans la salle de conférence de Tariq Ramadan au moment où elle dit avoir été sequestrée dans la chambre d’hôtel le soir du 9 octobre, après avoir été soi-disant violée.

L’expertise des deux photos du public de la conférence confirmerait avec une marge de certitude de 75% ( pour l’institut américain) et 88% (pour celui de Hollande) qu’il s’agit bien de Paule-Emma A.

Les journalistes affirment avoir obtenu un témoignage qui confirme cette information.

D’autres éléments, concernant les quatre plaignantes, seront révélés lors de la diffusion de ce documentaire dans les toutes prochaines semaines selon la même source .

Les proches de l’islamologue avouent être surpris que ces recherches n’aient pas déjà été menées par les juges et la brigade criminelle en charge du dossier.

🗣 »Tout porte à penser que les éléments à décharge sont systématiquement négligés où sciemment retardés. » peut-on lire sur la page « Free Tariq Ramadan Campaign » publiant cette information exclusive .

🗣 »Cette information, d’une portée capitale, si elle se confirme comme nous en informent les réalisateurs de ce documentaire, fait s’effondrer la version de la seconde plaignante après que celle de Henda Ayari a perdu toute crédibilité et fondement.

🗣 »Nous attendons des juges qu’ils prennent leurs responsabilités et mettent un terme à cette parodie d’instruction en respectant les droits de Tariq Ramadan à un traitement juste et égalitaire. Au risque du contraire à ridiculiser la justice française. »

Pour rappel, Paule Emma alias Christelle convoquée jeudi 19 juillet par les juges d’instruction avait mystérieusement refusée la confrontation avec l’islamologue . La militante d’extrême droite affirme être tombé malade selon Le Figaro .

Fait embarrassant pour l’accusation, la quadragénaire, aurait avoué dans des mails avoir subi des pressions de Nicolas Sarkozy via les services de renseignements pour qu’elle dépose plainte contre Tariq Ramadan.

C’est en tout cas les révélations d’Emanuel Marsigny avocat de Tariq Ramadan sur le plateau d’Europe 1, le 02 mai 2018.

« Carte bancaire bloquée puis affamée » , Paule Emma aurait notamment subi des contrôles fiscaux et des pressions de Caroline Fourest, journaliste controversée adversaire de longue date de l’islamologue afin de « faire tomber Tariq Ramadan .

Fin juillet, les trois juges d’instruction en charge de l’enquête puis le juge des libertés et de la détention ont rejeté la demande de remise en liberté , et la défense de Tariq Ramadan avait formé un recours, examiné par la chambre de l’instruction, à huis clos et en l’absence de l’intellectuel.

Pour justifier leur décision, les juges ont notamment invoqué le report au 18 septembre d’une confrontation prévue initialement le 18 juillet entre Chrystelle et Tariq Ramadan, en raison de » l’état de santé » de cette dernière.

🗣 »Les juges ont refusé cette mise en liberté au motif de la défaillance opportune de la partie civile, qui agit délibérément pour maintenir artificiellement un motif de détention », a réagi auprès de l’AFP Me Emmanuel Marsigny, avocat de l’islamologue.

🗣 « Rendez-vous le 18 septembre, sauf si la partie civile se dérobe encore », a-t-il poursuivi.

La fille de Tariq Ramadan, Maryam, avait réagi sur Twitter en estimant que son père était « un prisonnier politique ».

🗣 »Malgré les nouveaux éléments de l’enquête notre appel a été rejeté: totale incompréhension de la façon dont les juges gèrent ce dossier. @TariqRamadan est un prisonnier politique. #FreeTariqRamadan »

Affaire à suivre

🔴▶▶Pour vous abonner à notre page Facebook, cliquez ici 👉Break News👈 ainsi que sur SnapChat

👻BreakNews75👻

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s