Ce mardi matin, Rokhaya Diallo était invitée par les Grandes Gueules, sur RMC, à parler de la tribune que la militante a cosignée le 2 août dans La Libre Belgique, et intitulée : « Les droits des musulmanes font partie des droits des femmes. » Dans cette tribune, on pouvait lire que « l’interdiction de signes ou vêtements religieux dans l’emploi ou le secteur public constitue une discrimination. » Un texte critiqué sur les réseaux sociaux, certains utilisateurs reprochant aux signataires de la tribune de vouloir revenir sur la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.
Rokhaya Diallo était donc invitée à débattre avec les chroniqueurs des Grandes Gueules de ce texte et plus généralement du port du voile dans les entreprises privées. Zohra Bitan, qui dénonce régulièrement un « business de l’islamophobie », en a profiter pour étaler sa méconnaissance des lois de la République et de la laïcité. Ancienne secrétaire générale de la LICRA, elle a en effet indiqué que le voile était « interdit dans la sphère publique », avant de se reprendre. Mais cet échange a surtout été l’occasion pour la chroniqueuse d’effectuer une étonnante sortie sur le port du voile par des salariées dans le secteur privé…

Voir l’intégralité de l’article du MuslimPost ici 👉https://lemuslimpost.com/grandes-gueules-encouragent-entreprises-discriminer-femmes-voilees.htmlhttps://lemuslimpost.com/grandes-gueules-encouragent-entreprises-discriminer-femmes-voilees.html

Publicités