Le magazine belge Le Courant juif, a rapporté que le géant de la réservation d’hébergement en ligne Booking.com, avait classé Jérusalem dans la catégorie « colonie israélienne ».

C’est un internaute qui a alerté le journal, « choqué » de découvrir l’appellation qui avait été donnée à la ville sous statut international occupé par l’Etat hébreu alors qu’il faisait des recherches sur le site Internet de l’entreprise néerlandaise

Capture d'écran effectuée par le site Joods Actueel

D’après le magazine, la mention « Jérusalem, colonie israélienne », était visible un peu partout sur le site, en langue allemande, française, anglaise ou encore espagnole.

Lundi, le rédacteur en chef de Joods Actueel a envoyé un message à Booking.com pour tenter d’avoir des explications, il n’a pas reçu de réponse à sa demande.

D’autres hébergements sont répertoriés en tant que telle; c’est notamment le cas du Kibbutz Kalia, une communauté agricole palestinienne située tout près de la mer Morte illégalement occupé par Israël .

Le descriptif présentant l’établissement est sans concession, et c’est le drapeau palestinien qui est affiché sur certaines photos publiées par le site .

De nombreux militants des droits de l’Homme ont par le passé sensibiliser les sites d’hébergement tels que Booking.com ou Airbnb, indiquant que le fait de proposer des hébergements situés dans des colonies illégalement occupés par Israël est une pratique contraire au droit international .

Publicités