Mis en examen pour pédophilie, l’homme de 26 ans à été remis en liberté malgré ses aveux.

L’expertise psychiatrique a pourtant décrit le jeune homme comme présentant une « dangerosité criminologique très importante ».

Lorsque les policiers l’ont arrêté et ont découvert chez lui une collection de vidéos pédopornographiques, il les aurait remerciés. L’été, il écumait les campings du sud de la France à la recherche d’enfants à violer.

Il vient d’être relâché par la justice.Selon une information du Parisien.

C’est en effet un chasseur particulièrement pervers et aux techniques rôdées que l’enquête a identifié. Il y a bien sûr la détention avérée lors d’une perquisition d’une collection de 400 vidéos salaces mettant en scène de très jeunes enfants, parfois âgés de seulement deux ans, et de dix ans au maximum.

L’homme aurait traqué de jeunes victimes sur des forums de discussion, comme celui du populaire jeu Fortnite où l’homme sélectionnait des enfants décrits comme « fragiles » avant de se rendre à leur domicile ou de louer une chambre d’hôtel à proximité pour faciliter l’approche.

Il y a enfin ces escapades en été, parfois avec un complice, dans le seul but de se trouver de nouvelles petites victimes à violenter.

Pourtant, et malgré les aveux de l’homme qui aurait lui-même reconnu être « excité par les jeunes enfants », n’a pas été placé en détention provisoire. Selon le quotidien parisien les proches du dossier ont fait part de leur « incompréhension » voir de leur « colère ». Le dossier est maintenant en cours d’instruction.

Publicités