Affaire Ramadan : L’étau se resserre pour Henda Ayari

Confronté jeudi à l’une des femmes qui l’accuse de viol, Tariq Ramadan a été entendu par les enquêteurs.

L’intellectuel de 55 ans, avait été placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à son encontre pour « viols et violences volontaires »

Jeudi, la confrontation a duré trois heures et demie entre Tariq Ramadan, et une de ses deux accusatrices pour « viols », accompagné de son avocat Me Eric Morain. Les deux femmes ont accusé le théologien de les avoir violées dans un hôtel, l’une à Paris, l’autre à Lyon (Rhône).

La première, Henda Ayari, militante anti-islam de 41 ans devenue militante laïque et « féministe », dénonce des faits commis en 2012.

Fragilisée par ses déclarations contradictoires entre son livre et ses apparitions télévisées la militante a refusé aux enquêteurs d’être confrontée ce jeudi après-midi à Tariq Ramadan .

La seconde femme « Christelle »* , qui affirme avoir été violée en 2009, a maintenu, ce jeudi après-midi, ses accusations face à son agresseur présumé dans une ambiance de grande tension. Cette convertie à l’islam qui avait été entendue le 8 novembre dernier par les enquêteurs a décrit à nouveau des violences sexuelles d’une grande brutalité ( sodomie forcée, urine au visage ) tandis que Tariq Ramadan a tout nié en bloc.

« Des témoignages visant le théologien qui frôles la fiction » peut-on lire sur les réseaux sociaux.

En effet l’une des accusatrices de Tariq Ramadan, affirmait au micro de RMC/BFMTV qu’il n’y avait aucun doute sur la culpabilité de Tariq Ramadan .

Or Break News a enquêté sur le profil cette invitée aux déclarations digne d’un film à gros budget .

En effet Luci* C***** convertie à l’islam accusée (publication Facebook du 28 octobre 2017) Tariq Ramadan en plus des faits qui lui sont reprochés d’être « sataniste », tueur de femmes et d’enfants » et même de « pédophile » .

Des accusations graves qui laissent place au doute sur la crédibilité de ces témoignages.

Malgré une campagne de diabolisation médiatique condamnant l’intéressé avant la fin de l’enquête…

… l’opinion publique malgré une aversion ne semble pas être convaincue de la culpabilité de Tariq Ramadan.

L’essayiste française Caroline Fourest proche des millieux d’extrême droite israéliens qui combat médiatiquement cette figure musulmane depuis plusieurs années, a également été auditionnée et a indiqué avoir remis des documents aux enquêteurs. Les avocats de M. Ramadan ont riposté début novembre en déposant une plainte pour subornation de témoin visant nommément Caroline Fourest. La journaliste contreversée est notamment accusée de menssonges compulsifs en témoigne l’intervention de Laurent Ruquier animateur d’ONPC sur France 2 :

« Je n’inviterai plus jamais Caroline Fourest, je ne supporte pas que l’on vienne dans mon émission pour me mentir  »

L’islamologue qui nie farouchement ses accusations à été présenté à un juge ce matin pour statuer ou non d’une éventuelle poursuite judiciaire.

(Christelle étant le faux prénom donné par la presse pour concerver l’anonymat de la victime présumée )

Publicités

3 réflexions sur “Affaire Ramadan : L’étau se resserre pour Henda Ayari

  1. Comme le disait si bien un grand avocat français, selon que vous soyez puissant ou misérable, votre affaire sera entendu. Là, on est bien en présence de financements occultes (preuve dans les réseaux sociaux) pour le compte d’une clique de putes( soi disant converties) qui cherchent des parachutes dorées style les arnaque uses de footballeurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s