Depuis deux ans, les rongeurs prolifèrent dans la capitale, comme l’illustre une vidéo diffusée sur notre site dimanche.

Ils galopent sans vergogne dans les parcs parisiens, attaquent les sacs des poubelles en colonie sans soucier du passage des flâneurs. Depuis deux ans, assurent ceux qui luttent contre leur pouvoir de nuisance, les rats affichent leur présence dans Paris. En témoigne la vidéo choc que Le Parisien s’est procurée, et sur laquelle on voit une masse de rats dans une benne à ordures du VIIe arrondissement de la capitale.

 

Incivilités des promeneurs ou des restaurateurs, rythme de reproduction de ces rongeurs ou encore manque d’harmonisation des campagnes de lutte… Le Parisien vous explique pourquoi le rat prolifère dans la capitale.

Il se sent bien parmi nous. Habituellement dans les égouts, les rats « prennent leurs habitudes à la surface », résume Stéphane Bras, porte-parole de la chambre syndicale 3D, spécialiste de la lutte antiparasitaire. « Passé la néophobie, la peur du nouveau, le rat s’habitue à la vie en milieu urbain, qui couvre tous ses besoins primordiaux : il y trouve de quoi se nourrir, boire et dormir », explique Stéphane Bras.

Les poubelles Vigipirate, garde-manger faciles. Elles ont été installées au tout début des années 2000 pour parer la menace terroriste. Mais si elles permettent bien à la police de déceler un éventuel explosif à l’intérieur, elles sont aussi très facilement accessibles. Ainsi, des colonies de rats déchirent les sacs transparents et se délectent des reliquats de déjeuners et autres déchets. Toutes ces poubelles ouvertes devraient bientôt être remplacées par des contenants fermés, souligne Mao Peninou, adjoint au maire de Paris, en charge de la Propreté.

LIRE AUSSI >DANS LE RETRO. Février 1968 : « 200 000 rats menacent d’envahir Paris »

Quand les incivilités attirent le rongeur. « De nombreuses aires de pique-nique ont ouvert au public, explique Stéphane Bras, et les restes des repas sont parfois laissés à l’abandon. » Une aubaine pour le rat qui accourt pour se servir.

Les poubelles des restaurants, un buffet gourmand. « Les restaurateurs aggravent la situation », assure David*, employé de la ville de Paris. Selon cet éboueur interrogé par Le Parisien, « il y a beaucoup de bennes hermétiques à leur disposition, mais certains laissent leurs sacs-poubelles à l’extérieur ». David ajoute tout de même que le rat, futé, a compris comment grimper à l’intérieur des immenses bacs des restaurateurs : « Ils rongent les bouchons situés sous les conteneurs… »

Publicités